Pourquoi choisir une trottinette plutôt qu’un scooter

Partager l'article

scooter électrique

Moyens de mobilité urbaine, la trottinette électrique et le scooter ont tous les deux, en tant que deux-roues motorisés, des caractéristiques dignes d’intérêt. Tandis que l’une est hautement fonctionnelle, l’autre se caractérise par une vitesse plus importante. Gyro-Phare a sélectionné pour vous quelques critères qui permettent de déterminer le vainqueur du combat trottinette électrique VS scooter pour un usage citadin quotidien.

Trottinette électrique VS scooter : quelle option pour des trajets quotidiens facilités ?

Particulièrement compacte et souvent pliable, la trottinette électrique se transforme et se stocke beaucoup plus facilement qu’un scooter. Une fois pliée, elle peut effectivement se ranger en intérieur, à domicile comme au bureau, ce qui limite aussi les risques de vol et de dégradation par rapport à un scooter garé dans la rue ou dans un parking public. En parallèle, une trottinette électrique pliée s’assure une place dans les transports en commun lorsque vous faites une partie de vos trajets en bus, en métro, en tramway, etc.

En outre, la trottinette électrique circule sur les pistes cyclables ou, à défaut, sur les chaussées dont la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h. Grâce à la trottinette électrique, vous évitez donc les bouchons qui, dans un cadre urbain, sont légion. Avec un scooter, en revanche, vous appartenez à la longue file de véhicules à l’arrêt.

Trottinette électrique VS scooter : quelle option pour des trajets quotidiens sécurisés ?

La vitesse maximale autorisée de la trottinette électrique est de 25 km/h en agglomération, contre 45 km/h pour le scooter. En outre, vous êtes globalement moins exposé aux dangers de la route sur la piste cyclable avec une trottinette électrique que sur la chaussée avec un scooter.

Même si le scooter permet d’effectuer un même trajet plus rapidement, lorsque le trafic le permet, qu’une trottinette électrique, il s’accompagne de risques plus nombreux et potentiellement plus graves en vous mêlant au reste de la circulation. Dans tous les cas, vous êtes tenus de respecter le code de la route et de faire preuve d’une vigilance constante à scooter comme à trottinette électrique.

Trottinette électrique VS scooter : quelle option pour une empreinte carbone limitée ?

Mode de transport de mobilité verte par excellence, la trottinette électrique est une bien meilleure élève que le scooter en matière d’écologie. Bien qu’elle dispose d’un moteur, la trottinette électrique fonctionne uniquement, comme son nom l’indique, grâce à l’électricité.

Au contraire, le fonctionnement d’un scooter repose sur la consommation d’essence, une énergie fossile dont la combustion contribue au réchauffement climatique. Si les deux-roues motorisés comme les scooters ont une influence moins négative sur l’environnement que les voitures, ils contribuent tout de même à la pollution atmosphérique. Leur implication dans la pollution sonore urbaine n’est pas non plus dérisoire, à la différence de la trottinette électrique qui se présente comme un moyen de locomotion peu bruyant.

En définitive, la trottinette électrique gagne selon nous le combat trottinette électrique VS scooter. Plus pratique, elle s’ancre aussi plus facilement dans des habitudes de consommation plus respectueuses de l’environnement. Si elle représente un certain investissement à l’achat, la trottinette électrique possède cependant un coût d’utilisation moindre par rapport au scooter et aux pleins d’essence qu’il réclame.